Image Map

WaTFaT

by WaTFaT

/
  • Immediate download of 11-track album in your choice of high-quality MP3, FLAC, or just about any other format you could possibly desire.

     

1.
2.
3.
4.
5.
02:57
6.
03:19
7.
8.
03:28
9.
10.
11.

credits

released 01 October 2013

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

WaTFaT Poitiers

Liberté, égalité, créativité...et Rap violent! Telle pourrait être la devise de nos trois compères de WaTfaT qui offrent une fusion Rap électro teintée d'une violence parfois attribuée au Métal, profondément ancrée dans des valeurs de solidarité et de justice sociale qui semblent bien éloignées des tendances Hip-Hop actuelles. ... more

contact / help

Contact WaTFaT

Download help

Track Name: LE GRAND FLOU Feat Dj Hesa
LE GRAND FLOU
Je débarque de ma province comme un papou à Vegas
Je vois des choses inimaginable imaginez vous pleins de Taz
une montée d'HardTeck qui te fait vider la cave
et déblatérer de la merde jusqu'à parler le slave
je vois des mecs chelou qui me disent " toi t'es pas là "
je vois des mecs relou qui me disent " tu veux de la bedave"
y'a un détail qui m'échappe putain qu'est ce que je fous là
je ne sais plus je ne sais rien plus rien ne me parait normal
mais quelle normalité puisque nous sommes tous fous
de ta grand mère sénile à ta petite sœur nympho
de narcisses partout et toute sorte de gourou
bienvenue à LunaticLand ici c'est le grand flou

C'est pas sans peine c'est pas sans rien
Les passants peinent à être geudins
A laisser place à leur instinct
De bête sauvage en quarantaine
C'est pas sans gène et c'est malsain
Les pas sont tels qu'ont les astreints
A rester sages pour leur étrennes
En flippant pour leur lendemain


Mais qu'est-ce que je fous là comment j'en suis arrivé là
De la gerbe partout partout tout autour de moi est flou
De la folle dingue perchée cocktail ecsta/cocaine
Au désaxé démantibulé l'oreille collée aux enceintes en prime
A mi-chemin entre le rêve et le cauchemar
Etat d'éveil bâtard bâti à grand coup d'assommoir
Je navigue à l'aveugle aux grès des bourrasques de bass
Au milieu d'insomniaques en stress dissimulés derrière leur masque
Pris de rafales de spasmes en délicatesse
L'incohérence se dévoile je l'entrevois l'évite de justesse
Et passe au crible les tares maitresse de nos maladresses
Telle l'injection létale qui te servira de dernière adresse

Retour sur mes cauchemars le délire s'empire
enchevêtrement de flous mes visions me font pâlir
j'aimerai que cela se termine mais j'ai bien peur que le pire
débarque de ma cervelle qu'est bien loin d'être mon empire

Imaginez vous au milieu d'un festival Hippie
plein de couleurs rouge bleues bien plus fort que certains champi
plus fort également que les hallus de Woody Harelson
dans "larry flint" ou "Tueur né" la tuerie d'Oliver Stone
Puis changement décor je me retrouve dans une forêt
l'hiver vient de passer tout est nu comme un pygmée
une tempête de fou je crois je suis traumatisé
par Xynthia mais la nature ses droits elle n'a fait que récupérer

Approche approche décroche toi et tes poch' de potes
Gavés d'éthanol en litron abreuvés d'alcool à foison
La voix est libre tu sais, bienvenue dans le dernier manège
Dans le dernier carré d'incendiaire qui te fera office de cortège
Funéraire fumée d'excités à l'ancienne
Foisonnant de crack et de chrysanthème la crise s'écrit parfois sans thème
Aux confins de mes pensées poussées à l'extrême
J'extériorise mes rêves obscènes et me fais jeter comme un chien

Puis retour au calme dans un endroit non descriptible
seul à 4 pattes en sueur j'ai un malaise imperceptible
mais jambes ne bougent plus elles sont totalement engourdies
mon corps entier se raidit je suis perdu et je évanouie
Voilà que je me réveille dans une foule avec une sensation bizarre
une émotion que je côtoie régulièrement je suis dans le coltard
bourré comme au départ sauf que là je flippe un max
je suis toujours tout seul j'ai pas de femmes pas de potes je suis un tocard